La droite française au secours de Fabrice Leggeri, patron de Frontex

Le groupe LR au Parlement européen critique la « tentative de déstabilisation » à laquelle se livrerait la commissaire Ylva Johansson à l’égard du directeur de l’agence.

Publié le 01 mars 2021 (MA)

Le torchon brûle entre la commissaire européenne aux affaires intérieures et à la migration, Ylva Johansson, et la droite française. Dans une lettre au ton cinglant adressée vendredi 26 février à l’ancienne ministre sociale-démocrate suédoise et lue par Le Monde, François Xavier-Bellamy, chef de la délégation Les Républicains (LR) au sein du groupe du Parti populaire européen (PPE, conservateurs) interroge la commissaire. Et il parle de « tentative de déstabilisation », de « divergence de fond », voire de « procès politique » que la commissaire instruirait contre Fabrice Leggeri, le directeur exécutif de l’agence des gardes-frontières et gardes-côtes Frontex….

Lisez l’article original de Le Monde

Les commentaires sont clos.